Frère Robert D. Hales est mort à l'âge de 85 ans

Frère Robert D. Hales est mort à l'âge de 85 ans

Communiqué de presse

Robert Dean Hales est né à New York City le 24 août 1932. Il avait une licence de l’université d’Utah et une maîtrise en administration des affaires de l’université de Harvard. Il avait aussi été pilote de chasseur à réaction dans l’Armée de l’air des États-Unis. Il avait épousé Mary Crandall et ils ont eu deux fils. Il avait été soutenu le 2 avril 1994 au Collège des douze apôtres et avait reçu son appel d’Autorité générale le 4 avril 1975.

À ce titre, il avait d’abord été appelé comme assistant du Collège des douze apôtres, et, plus tard, comme membre du premier collège des soixante-dix. Il a été l'Évêque président de l’Église en avril 1985 jusqu’à son appel au Collège des douze apôtres en 1994. « Il a vécu son témoignage », a dit Henry B. Eyring, membre de la Première Présidence. « Il connaissait Dieu. Il connaissait et aimait le Sauveur. […] Et il se comportait comme si Dieu, notre Père céleste, était proche. »

L’appel d’apôtre est d’être « un témoin spécial de Jésus-Christ » dans le monde entier. Frère Hales a enseigné : « Si nous avons foi en notre Sauveur, il nous aidera à surmonter nos tribulations, et nous pourrons endurer jusqu’à la fin et revenir en sa présence, après cette mise à l’épreuve de la condition mortelle. Il vit, il connaît et il aime chacun de nous. Il souhaite tant nous bénir si nous voulons bien aller à lui. »

Avant son appel au poste d'Autorité générale, Robert D. Hales avait été représentant régional pendant cinq ans, supervisant plusieurs assemblées de l’Église. Il avait aussi été président de branche, évêque (trois fois), membre d’un grand conseil et conseiller de président de pieu, toutes des fonctions non rémunérées à grandes responsabilités. Il a été président de la mission de Londres (Angleterre), à la fin des années soixante-dix et premier conseiller dans la présidence générale de l’École du Dimanche.

Henry b. Eyring a dit : « Frère Hales fortifiait les gens ». « Depuis de nombreuses années, il aidait discrètement les gens. Quand il apprenait que quelqu’un avait des besoins, il agissait. »

Avant son appel à plein temps au service de l’Église, il a fait carrière dans les affaires, comme cadre supérieur de trois grandes sociétés. Le président Eyring a décrit frère Hales comme un homme d’affaires « phénoménal » qui était « sensible » et loyal et qui avait « la capacité de lire les gens. »

L’Église annoncera les détails concernant les obsèques dès qu’ils seront disponibles. On ne sait pas encore quand le successeur de frère Hales au Collège des douze apôtres sera appelé.

 

Remarque concernant le nom de l’Église:Quand vous parlez de l’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours, veuillez utiliser le nom complet de l’Église la première fois que vous la mentionnez. Pour avoir plus de renseignements sur l’utilisation du nom de l’Église, consultez notre Guide de rédaction.