Grâces au Centre d'Autonomie Il a Lancé Son Entreprise

Grâces au Centre d'Autonomie Il a Lancé Son Entreprise

« Je sais que le Sauveur mène et m'a guidé ici »

Communiqué de presse
         

Il voulait toujours lancer sa propre entreprise.

Et Samuel Flores savait bien qu’il faudrait de la préparation spirituelle et temporelle, aussi bien que la foi, la bonne exécution et la persévérance à réaliser son rêve. 

Flores, qui est membre de L’Église de Jésus Christ des Saints des Derniers Jours, a commencé d’abord en suivant des formations qui sont offres de la part de la CCISM Polynésie Française (Chambre de Commerce, d'Industrie, des Services et des Métiers). La CCISM a l’aidé à développé un plan d’affaires et aussi avec la documentation requis pour lancer son entreprise.

« C'était la partie temporelle de mon plan », disait Flores.
 
De la suite il est allé au Centre d’Autonomie de Papeete. Il est l'un des nombreux centres similaires disponibles dans le monde entier au grand public pour aider les individus à développer les compétences et les habitudes nécessaires pour fournir spirituellement et temporellement à eux-mêmes et à leurs familles.

« C’était la partie spirituelle do mon plan », il disait.

Au centre il a suivi deux cours d’autonomie. Le premier cours, « Mon parcours vers l'autonomie », lui a enseigné les principes de base de l'autonomie spirituelle, y compris l'importance d'avoir foi en Jésus-Christ et de vivre selon ses enseignements. Il a également appris, les principes de base de la gestion financière personnelle, comment évaluer son niveau personnel d'autonomie et comment déterminer quel type de travail serait le mieux pour lui.

Le deuxième cours, « Lancer mon entreprise et la développer », s'est concentré sur la façon de démarré et de gérer une petite entreprise.

«Les programmes m'ont aidé à utiliser le Saint-Esprit pour faire des recherches sur des projets d'affaires», Flores disait. « Je n'avais aucune idée de ce genre de projet à faire au début. J'ai demandé à mon Père Céleste quelle activité il aimerait que je poursuive ».
 
Flores a dit que l'inspiration pour son entreprise actuelle, un « snack » et un magasin de crème glacée situé à l'une des plages les plus populaires de Tahiti, est venu tout en suivant les cours d'autonomie.
 
Il est ensuite allé au gouvernement local pour obtenir de l'aide financière pour démarrer son entreprise. Grâce à sa participation aux groupes d’autonomie, il avait un plan d'affaires complet et bien conçu.
 
Et puis il attendit patiemment.

           

Remarque concernant le nom de l’Église:Quand vous parlez de l’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours, veuillez utiliser le nom complet de l’Église la première fois que vous la mentionnez. Pour avoir plus de renseignements sur l’utilisation du nom de l’Église, consultez notre Guide de rédaction.