Les dirigeants nationaux des affaires publiques du Pacifique en séminaire à Hamilton. « One by one » au centre de la formation

Communiqué de presse

Après deux ans, le département en charge des affaires publiques de l’Église dans le Pacifique a réuni du 22 au 25 janvier dernier tous les dirigeants, directeurs et couples missionnaires, en charge de la communication dans l’Église, à un séminaire à Hamilton en Nouvelle-Zélande.

Ont répondu présents à l’appel, Fiji avec sœur Sulu, Samoa Occidental et américain avec frères Hunt et Sapele, Vanuatu avec James et son épouse Christiane. On notera également la présence du Kiribass avec président Ataake. Pour la Nouvelle-Zélande, le couple Samuela Junior et Muriel, sœur Vicki et sœur Tania. Pour l’Australie venu en masse, il y avait  frères Kris, Simon et Graig avec les sœurs Emily, Fiona et Lynda. Nouméa était également représenté par le couple Hotere Rika et Sonia. Tahiti était représenté par le couple Heuea Bill et Yesta.

Les couples missionnaires qui ont accompagné et soutenu cette œuvre sont, Elder et sœur Pinson, Elder et sœur Merrill, Elder et sœur Lloyd, Elder et sœur McGuire et Eder et sœur Thomsen.

Les intervenants qui ont fortifié et remotivé la troupe sont frère Richard Hunter, directeur des affaires publiques dans le pacifique basé en Nouvelle-Zélande et sœur Kim Woodbury du département des affaires publiques dans le monde basé à Salt Lake City au siège.

Après les présentations d’usage, les enseignements ont été dispensés afin de permettre à chaque localité représentée de l’appliquer dans son fenua.

Le thème retenu est « One by one », littéralement « un par un » ou encore individuellement. Tiré du livre de l’apôtre David A Bednar, il stipule une meilleure approche des assignations requises pour mener au mieux les projets et contributions auprès d’autrui.

Les affaires publiques sont une partie importante de la mission de chaque entité qui est d’hâter l’œuvre du salut.

 

Remarque concernant le nom de l’Église:Quand vous parlez de l’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours, veuillez utiliser le nom complet de l’Église la première fois que vous la mentionnez. Pour avoir plus de renseignements sur l’utilisation du nom de l’Église, consultez notre Guide de rédaction.